Le Brésil et le monde arabe

Publié le par Sassia


  
Les limites d’un rapprochement Sud-Sud

Par Bruno MUXAGATO

Enseignant à l’Université de Paris III Sorbonne Nouvelle.

IFRI – 29/08/2012
Historiquement, le Moyen-Orient n’a pas été une zone prioritaire pour la diplomatie brésilienne, bien que des rapprochements ponctuels se soient opérés dans les années 1970 et 1980. Avec l’arrivée au pouvoir du président Luiz Inácio Lula da Silva, cette partie du monde a bénéficié d’un intérêt certain de la part des autorités brésiliennes. Dans leur entreprise de séduction, les Brésiliens ont mis en avant l’héritage historique et culturel du Moyen-Orient dans leur pays, à l’instar de la stratégie adoptée dans les relations avec l’Afrique...

Un document passionnant dont je vous recommande la lecture
Selon Bruno Muxagato, la politique brésilienne au Proche et Moyen Orient connaitrait un fléchissement sous la présidence de Dilma Roussef. 
Flechissement de pure "forme", précise l'auteur et qui finalement ne change rien sur le fond

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article