Les oiseaux du refus

Publié le par Sassia

   
Salah-Hioun-les-oiseaux-du-refus.jpg 
Salah Hioun
Plaidoyer du commandant Azzedine
Un observatoire indépendant pour faire échec au révisionnisme

S’ils ont baissé en intensité, les flood qui inondent l’histoire de l’Algérie, allumés des deux côtés de la Méditerranée, avec, hélas, un bémol sur notre rive, à l’occasion du cinquantenaire du recouvrement de l’indépendance nationale, n’en sont pas moins demeurés en veille. Ils attendent, sans doute, les opportunités commerciales de la rentrée pour reprendre de la brillance. L’histoire de l’Algérie, d’une manière générale, se vend bien, en particulier celle qui relate la guerre de Libération, (ou guerre d’Algérie, comme on dit de l’autre côté). C’est un produit intellectuel qui suscite toujours beaucoup d’intérêt et c’est aussi un article de bon rapport, tant chez nous en Algérie qu’en France.
C’est pour cela, nous dit le commandant Azzedine dans cet entretien, que «nous devons être attentifs à tout ce qui s’écrit, se diffuse par tous les médias, non pour exercer une quelconque censure, exiger un imprimatur, ou créer un service des douanes de l’histoire. Mais pour attirer l’attention de nos concitoyens et de tous ceux qui portent un intérêt à notre passé. Il faut faire échec au révisionnisme rampant, souvent déguisé en œuvre magistrale dans des livres savants qui, depuis quelques années, infeste les écrits et d’entre eux les plus innocents».

http://www.elwatan.com/hebdo/histoire/un-observatoire-independant-pour-faire-echec-au-revisionnisme-22-08-2012-182729_161.php
 
 




   

Commenter cet article