Sarkosy en Arménie

Publié le par le blog de Sassia

 

 

|

EREVAN (Reuters) - Nicolas Sarkozy a exhorté mercredi l'Arménie et l'Azerbaïdjan, qu'oppose toujours le conflit du Haut-Karabakh, à "prendre le risque de la paix", à la veille d'une tournée de deux jours dans le Sud-Caucase.La France copréside avec la Russie et les Etats-Unis le groupe de Minsk, qui s'efforce de jouer les médiateurs entre ces deux anciennes républiques soviétiques qui fêtent leur 20 ans d'indépendance.Le Haut-Karabakh est un territoire de 4.500 km2 enclavé dans l'Azerbaïdjan mais majoritairement peuplé d'Arméniens, qui ont déclaré unilatéralement leur indépendance en 1991.La guerre qui a suivi entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan a fait au moins 25.000 victimes et plus d'un million de réfugiés, en majorité azéris. Un cessez-le-feu a été conclu en 1994 mais le conflit n'est toujours pas réglé et les tensions demeurent."Pour vous aussi le moment est venu de prendre le risque de la paix, car il n'y a pas de plus grand danger que celui de l'immobilisme, qui fait naître des illusions, attise les rancoeurs et éloigne chaque jour un peu plus les chances de la paix", a déclaré Nicolas Sarkozy dans une interview à l'agence arménienne de presse Mediamax à la veille d'une visite d'Etat en République d'Arménie."Il est temps de régler ce conflit et de trouver (...) le chemin de la réconciliation", ajoute-t-il. "C'est ce même message que je porterai au président (Ilham) Alief."Le président français doit déjeuner vendredi avec le chef de l'Etat d'Azerbaïdjan vendredi à Bakou, avant de terminer sa tournée à Tbilissi, en Géorgie.L'Arménie est un pays de 29.800 km2 et de 3,26 millions d'habitants, en majorité de confession chrétienne orthodoxe arménienne. L'Azerbaïdjan, 86.600 km2, compte 8,4 millions d'habitants dont 94% de musulmans.Dans la même interview Nicolas Sarkozy "regrette profondément" que le processus de réconciliation entre l'Arménie et la Turquie soit aujourd'hui dans l'impasse et souhaite qu'il reprenne rapidement.Les relations entre les deux pays restent marquées par le génocide arménien de 1915, que la France a reconnu mais qui est contesté par la Turquie.La France a accueilli à l'époque de nombreux réfugiés arméniens et la communauté arménienne de France compte environ 500.000 membres.La France est aujourd'hui le deuxième investisseur étranger en Arménie et le premier investisseur occidental.

 

Emmanuel Jarry,

Source : reuters.com - 05/10/2011 | 17:27

 


 

 

Sarkozy-Hollande : la course au vote arménien

A l'Elysée, on estime qu'ils sont entre "400 et 500 000" en France, un demi-million de "descendants des rescapés du génocide". Une belle réserve de voix, surtout dans quelques villes-clés, Marseille ou Lyon. Un terrain de chasse électorale de premier choix.

  

François Hollande a pris de l'avance. La semaine dernière, il a demandé au nouveau président du Sénat d'inscrire à l'ordre du jour de la Chambre Haute le projet de loi déposé par les socialistes pénalisant la négation du génocide arménien - le texte avait été repoussé en mai par la majorité de droite.

 

Il a reçu le soutien de représentants importants de la diaspora en France qui ont rappelé que Nicolas Sarkozy avait, lui aussi, en 2007 promis d'introduire une législation pénalisant la négation du génocide, mais qu'il n'avait pas tenu sa promesse.

 

Du coup, aujourd'hui, Nicolas Sarkozy se rend à Erevan, accompagné de personnalités françaises d'origine arménienne : Charles Aznavour (dont il inaugurera la Maison à Erevan), le footballeur Youri Djorkaeff, le producteur Alain Terzian, la chanteuse Hélène Ségara et Patrick Devedjian.

 

Il s'entretiendra avec le chef spirituel des Arméniens, qui est, précise-t-on à l'Elysée, le "catholicos de la diaspora."

 

Il se visitera aussi au musée du génocide de 1915.

 

Selon une source à l'Elysée, il dira que la loi proposée par Hollande (et qu'il promettait en 2007) est inutile, que le texte condamnant le négation de l'Holocauste s'applique à tous les génocides, y compris donc celui des Arméniens reconnu officiellement par le Parlement français en 2001.

 

Toujours selon l'Elysée, Nicolas Sarkozy annoncera à Erevan qu'il a, par écrit, demandé au ministre français de la Justice de veiller à ce que des poursuites soient bien engagées contre les négationnistes de ce génocide.

 

Bien joué.

 

Un partout. Le match continue. 

 

Vincent Jaubert - Journaliste au Nouvel Obs – 6/10/2011

 http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/10/06/sarkozy-et-hollande-a-la-peche-au-vote-armenien.html

 

 


 

 

 

P. Kaltenbach : Le déplacement de M. Sarkozy en Arménie ne fera pas oublier la trahison de son engagement à pénaliser la négation du génocide arménien !

 

 


 

Cahier de Doléances

 

Conseil de Coordination de Défense des Droits des Arméniens du Djavakhk

Suite : http://www.armenews.com/article.php3?id_article=73546

 

Le Catholicos : http://www.armenews.com/article.php3?id_article=73442&var_recherche=catholicos+

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article