Nouvel incident entre la Chine et..les Philippines

Publié le par Sassia

 

 

lundi 16 avril 2012

 

 Les Etats-Unis, déterminés à renforcer leur présence en Asie-Pacifique pour contrecarrer les ambitions chinoises, et les Philippines, engagés dans un bras de fer avec Pékin sur la souveraineté de leur espace maritime, ont entamé lundi de grandes manœuvres militaires conjointes.

Vastes exercices USA-Philippines sur fond de dispute maritime avec la Chine

 

Vastes exercices USA-Philippines sur fond de dispute maritime avec la Chine

 

Plus de 6.000 soldats américains et philippins prendront part jusqu'au 27 avril à ces exercices organisés dans l'archipel philippin. La Chine revendique la totalité de la mer de Chine méridionale, une zone géostratégique qui sert de voie de passage entre l'Asie orientale, l'océan Indien et l'Europe, par ailleurs riche en hydrocarbures et en ressources halieutiques. Manille revendique la souveraineté de ces eaux dans la limite de sa Zone économique exclusive (ZEE, 200 milles à partir de ses côtes). Les deux États se disputent notamment les Spratleys, un archipel de plus de 700 îles, îlots et bancs de sable, dont les fonds sous-marins pourraient receler d'importants gisements d'hydrocarbures. Ces îlots sont également revendiqués par Brunei, la Malaisie, Taïwan et le Vietnam. Dans un discours prononcé lors de la cérémonie d'ouverture des manœuvres à Manille, le chef des forces armées philippines, Jessie Dellosa, n'a pas fait mention du différend sino-philippin mais a souligné que ces exercices témoignaient du soutien de son allié américain. Certaines opérations prévues dans le cadre de ces manœuvres doivent se tenir au large des côtes occidentales de l'île de Palawan, dans des eaux bordant la mer de Chine méridionale, à quelques milles des Spratleys. (JAV)

 

Source: Belga

 
La Chine demande aux Philippines de retirer tous ses navires de l'île de Huangyan
Lundi, la Chine a appelé les Philippines à retirer tous ses navires de l'île de Huangyan afin de rétablir la paix et la stabilité dans la région.

Zhang Hua, porte-parole de l'ambassade chinoise aux Philippines, a lancé cet appel alors qu'il répondait à des questions concernant l'île de Huangyan.

En réponse à une question concernant la partie philippine affirmant qu'un autre navire de surveillance chinois était arrivé sur l'île de Huangyan samedi, M. Zhang a déclaré que les navires du service public chinois y effectuaient des patrouilles légitimes pour le renforcement de l'ordre.

"L'incident résulte de l'infraction commise par le navire battant pavillon philippin Gregorio del Pilar, et du fait que les navires des gardes côtes philippins sont encore là", a expliqué M. Zhang. "Dans ce contexte, les navires du service public chinois doivent rester là pour observer la situation".

Concernant la position de la Chine face à l'incident qui s'est produit sur l'île de Huangyan, M. Zhang a déclaré que la partie chinoise maintient que la paix et la stabilité doivent être maintenues sur l'île de Huangyan, et que la pêche ne doit pas être perturbée.

"La Chine et les Philippines sont en désaccords sur la souveraineté de l'île de Huangyan, mais après plusieurs cycles de négociations, les deux parties ont accepté de maintenir le statu quo pour ne pas aggraver la situation", a poursuivi M. Zhang.

S'agissant de la revendication des Philippines de la souveraineté de l'île de Huangyan, le porte-parole a déclaré que l'île faisait intégralement partie du territoire chinois. C'est la Chine qui a découvert la première cette île, lui a donné son nom, l'a intégrée à son territoire et a exercé une juridiction sur elle.

Les Philippines affirment que l'île de Huangyan est plus proche de son territoire, mais en réalité "la proximité géographique" est contestée par le droit international depuis longtemps, a ajouté le porte-parole

 

crionline - 17/04/2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article