La France prête pour une action en Libye

Publié le par le blog de Sassia

 Répétition : L'intervention militaire en Libye  décidée par le conseil de sécurité pose de nouveau la question de sa représentativité et celle du droit de véto

 

JASMIN NITIDUMLa résolution 1973 du conseil de sécurité de l’ONU votée ce jeudi soir (jeudi après-midi à New York) autorise "toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils.

Cette résolution était notamment défendue par la France et la Grande-Bretagne. Sur les 15 membres du conseil de sécurité, cinq se sont abstenus. Il s'agit de l’Inde, la Chine, la Russie, le Brésil, l’Allemagne.

Les dix pays qui ont voté en faveur de la résolution sont : la France, la Grande-Bretagne, la Bosnie, la Colombie, le Gabon, l'Afrique du Sud, le Liban, le Nigeria, le Portugal et les Etats-Unis. Pour rappel, le conseil de sécurité de l'ONU compte cinq membres permanents (France, Usa, Russie, Chine, Grande-Bretagne) et dix membres non permanents.

. 19042.jpg

L’Allemagne a souligné qu’une intervention militaire pouvait prendre une ampleur non prévue au départ et dégénérer.

-La Russie proposait une résolution de cessez-le-feu, et affirme comme l'Allemagne que si la situation dégénère en Libye, ceux qui ont voté en faveur de l'usage de la force en assumeront la responsabilité.

-L'Inde pour sa part a déclaré que l'ONU aurait du attendre le rapport de l'envoyé de Ban-Ki Moon en Libye.

-Le Brésil a dit avoir été sensible à l'appel des pays arabes en faveur d'une zone d'exclusion aérienne, mais a ajouté que le paragraphe 4 de la résolution votée par le conseil de sécurité allait au delà de la mise en place de cette zone.

-La Chine a
affirmé qu'elle soutenait l'adoption par le conseil de sécurité des actions nécessaires pour stabiliser la situation dès que possible et arrêter les violences à l'encontre des civils. Mais elle a des problèmes avec une partie de la résolution selon Li Baodong, son représentant permanent à l'ONU.

Bientôt des frappes aériennes ?


La mise en place de la zone d’exclusion aérienne (les avions de chasse de Kadhafi ne pourront pas la survoler) vise à empêcher Kadhafi d'utiliser ses avions pour bombarder la rébellion. La résolution votée par le conseil de sécurité a été défendue par Alain Juppé lui-même (seul ministre des affaires étrangères présent à New York jeudi ndlr).

Ce dernier a souligné que le monde vivait une grande révolution changeant le cours de l’histoire et qu'il fallait accompagner les peuples arabes dans cette révolution. Le ministre français des affaires étrangères a ajouté que la volonté populaire était foulée du pied par le colonel Kadhafi qui menait une répression contre la population depuis plusieurs semaines.

Les opérations militaires devraient débuter sous peu. Le vote du conseil de sécurité de l’ONU a été accueilli par des cris de joie à Benghazi, contrôlée par les insurgés et qui était sous la menace des forces militaires de Kadhafi. Le Clan Kadhafi a pour sa part décidé la fermeture de l'espace aérien libyen. Soufflant le chaud et le froid, il s'est dit prêt à coopérer avec la résolution, mais à réagir si la Libye était attaquée.


Les mentors du Parti socialiste applaudissent...Mieux, ils déplorent que "cette intervention arrive un peu tard"

Libye : Martine Aubry a " honte pour l'Europe"
17/03/2011

En visite à Sannois dans le Val-d'Oise ce 17 mars pour soutenir un candidat du PS aux prochaines cantonales, la première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry,a poussé un coup de sang, contre l’Europe et les institutions internationales, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle, elle a évoqué la situation préoccupante de la Libye.

"On n'en parle pas. On a laissé faire. Aujourd'hui, la communauté internationale est dans l'incapacité, le manque de courage d'agir...J'ai honte pour l'Europe, j'ai honte pour nos organisations internationales. On a été infoutu d'être au rendez-vous d'un peuple martyrisé et qui le sera plus encore par l'incapacité des puissants de ce monde à se mettre d'accord...On se met accord pour aider les banquiers, pas pour aider un peuple...Je suis choquée…" a grondé Martine Aubry, citée par le site Inrocks.com

La première secrétaire du PS a aussi affirmé, que son parti avait demandé dès le 27 février, qu'il y ait une zone d'exclusion aérienne, ce qui aurait empêché les événements qui se déroulent actuellement en Libye. Le G8, qui regroupe les Etats-Unis, la Russie, le Japon, le Canada, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie et l'Allemagne, réuni à Paris mardi dernier, a écarté l'option militaire pour stopper les forces de Mouammar Kadhafi, faute de consensus.

La France et la Grande-Bretagne ont préconisé des sanctions ciblées contre le régime de Kadhafi et demandé l’adoption par le conseil de sécurité de l’ONU, d’une zone d’exclusion aérienne.
Cependant, à l’issue de sept heures de discussion, le Conseil de sécurité de l'ONU, qui se penchait pour la première fois sur la question, n'a pas réussi à fédérer ses membres, autour d’une décision commune. La Chine, la Russie] et l' Inde n’ayant pas approuvé, les propositions formulées par la France, le Royaume-Uni et le Liban.

Grio.com


Commenter cet article