Les Etats-Unis pointent l'isolement d'Israël sur la scène diplomatique

Publié le par le blog de Sassia

 

Israël est "de plus en plus isolé" au Moyen-Orient du fait du printemps arabe, a indiqué dimanche le secrétaire à la défense américain, Leon Panetta, s'adressant aux journalistes à bord de l'avion qui le conduisait en Israël dans le cadre d'une tournée au Moyen-Orient.

M. Panetta a affirmé avoir peu de doutes sur le fait qu'Israël conserve sa supériorité militaire : "Mais la question qu'on doit se poser est de savoir s'il est suffisant de maintenir un avantage militaire si vous êtes en train de vous isoler dans l'arène diplomatique."

 

"MOMENT EXTRAORDINAIRE"

 

"Dans ce moment extraordinaire au Moyen-Orient, alors qu'il se produit tant de changements, il n'est pas bon pour Israël d'être de plus en plus isolé. Et c'est ce qui est en train de se produire", a-t-il indiqué.

M. Panetta a prévu de rencontrer les dirigeants israéliens et palestiniens lundi avant de se rendre en Egypte puis à une réunion de l'OTAN à Bruxelles dans la semaine. "Je pense que pour la sécurité de cette région, il est vraiment important que nous fassions tout notre possible pour l'aider à rétablir ses relations avec des pays comme la Turquie et l'Egypte", a-t-il ajouté.

M. Panetta a également indiqué qu'il pressera les dirigeants israéliens et palestiniens de retourner à la table des négociations. "Mon principal message pour les deux parties est : vous ne perdez rien en reprenant les négociations", a-t-il dit.

Le secrétaire à la défense américain doit notamment rencontrer lundi le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et son ministre de la défense, Ehoud Barak, ainsi que le président palestinien, Mahmoud Abbas, quelques jours après la demande d'adhésion d'un Etat de Palestine à l'ONU.

 

LEMONDE.FR avec AFP | 03.10.11

 


 

 

Panetta déplore le blocage de l'aide aux Palestiniens et appelle à négocier

TEL-Aviv(Israël) — Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a critiqué lundi le blocage par le Congrès américain d'une aide économique de 200 millions de dollars aux Palestiniens et appelé Israël et les Palestiniens à des "mesures audacieuses" pour faire la paix.

"L'administration (américaine) est opposée au blocage de ces fonds aux Palestiniens. Nous sommes dans une période critique. Ce n'est pas le moment opportun", a expliqué M. Panetta lors d'une conférence de presse conjointe à Tel-Aviv avec son homologue israélien Ehud Barak.

Des élus du Congrès américain ont bloqué une aide économique de 200 millions de dollars aux Palestiniens en réaction à la demande d'adhésion d'un Etat de Palestine à l'ONU "jusqu'à ce que cette question soit résolue", selon une source parlementaire américaine.

"Il est indispensable que des mesures audacieuses soient prises par les deux parties pour avancer vers la solution négociée de deux Etats", a ajouté M. Panetta.

Le responsable américain a ensuite été reçu à Ramallah (Cisjordanie) par le président palestinien Mahmoud Abbas, auquel il a réaffirmé que "le plus court chemin vers une solution à deux Etats était la reprise des négociations directes avec Israël sur la base du communiqué du Quartette international pour le Proche-Orient", a indiqué le négociateur palestinien Saëb Erakat.

Il faisait référence à la déclaration publiée le 23 septembre par le Quartette (Etats-Unis, Union européenne, ONU, Russie) proposant une reprise des négociations de paix pour aboutir à un accord final fin 2012.

M. Abbas a réaffirmé à M. Panetta qu'il était prêt à reprendre les pourparlers de paix avec Israël, si celui-ci acceptait "l'arrêt de la colonisation et la référence aux frontières de 1967 comme base de négociations", a précisé M. Erakat.

"Cette visite est un message important en ce qu'elle montre qu'il n'y a pas de rupture entre l'administration américaine et l'Autorité palestinienne, compte tenu de l'opposition américaine à notre démarche d'adhésion à part entière de l'Etat de Palestine à l'ONU, d'autant plus que M. Panetta est le premier secrétaire à la Défense à nous rendre visite", a-t-il souligné.

Israël et les Etats-Unis sont hostiles à l'initiative des Palestiniens à l'ONU et prônent à la place une reprise des négociations de paix.

"Ce que j'apporte de plus important est un engagement continu à la sécurité d'Israël", a ensuite déclaré M. Panetta à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"Dans cette période, il est particulièrement important de renforcer l'alliance de sécurité entre Israël et les Etats-Unis", a estimé M. Netanyahu, qui a de nouveau appelé à une reprise des "négociations sans conditions" avec les Palestiniens.

"La sécurité et la reconnaissance sont les fondements de cette discussion", a-t-il ajouté, en référence à sa revendication que les Palestiniens reconnaissent Israël comme "Etat du peuple juif" et acceptent ses exigences en matière de sécurité, notamment une présence militaire à long terme dans la vallée du Jourdain.

Le secrétaire américain à la Défense devait ensuite se rendre en Egypte puis à une réunion de l'OTAN à Bruxelles.

Commenter cet article