La politique de la Syrie se décide aussi en...

Publié le par Sassia

 

En Libye, l'opposition syrienne prend le contrôle de l'ambassade

 

L'opposition syrienne a pris le contrôle de l'ambassade de Syrie à Tripoli, samedi 4 février, sans rencontrer de résistance. Le Conseil national de transition (CNT) libyen a annoncé en octobre reconnaître le CNS comme "seul gouvernement légitime en Syrie" et ordonné la fermeture de l'ambassade de Syrie à Tripoli.

 

 

"Demain, nous allons officiellement prendre la direction des opérations, une fois quelques papiers signés. La prise de contrôle a été pacifique. Il n'y avait personne dans l'ambassade quand nous sommes entrés", a expliqué Anas Al-Khaled, membre du CNS.

 

Des dizaines de Syriens se sont rassemblés à l'extérieur de l'ambassade dans le centre de la capitale libyenne, scandant des slogans hostiles au président syrien Bachar Al-Assad ainsi qu'à la Chine et à la Russie, qui ont opposé samedi leur veto à une résolution de l'ONU condamnant la répression.

"Après ce qu'il s'est passé à Homs, il fallait prendre le contrôle de l'ambassade", a insisté Anas Al-Khaled, en référence au bombardement qui a fait plus de 230 morts selon l'opposition dans la nuit de vendredi à samedi dans cette ville rebelle encerclée par les forces du régime.

 

 

 

LA TUNISIE ROMPT AVEC LE RÉGIME D'ASSAD

 

La Tunisie a annoncé, samedi, qu'elle s'apprête à expulser l'ambassadeur de Syrie et qu'elle "se désengage de toute reconnaissance du régime au pouvoir en Syrie". Cette annonce intervient "à la suite des bombardements qui ont fait plus de 200 martyrs" et des centaines de blessés dans la ville de Homs, à la veille des célébrations de la fête du Mouled (commémorant la naissance du prophète Mahomet), a ajouté la présidence tunisienne.

Plusieurs dizaines de Syriens et de Tunisiens - parmi lesquels des islamistes radicaux - ont manifesté devant l'ambassade de Syrie réclamant le départ de Bachar al-Assad. La Tunisie avait accueilli en décembre le premier congrès du Conseil national syrien (CNS). Elle participe à la mission d'observation de la Ligue arabe en Syrie déployée le 26 décembre pour surveiller l'application d'un premier plan de sortie de crise dont aucun point n'a été respecté.

 

Le Monde - 4/2/2012

 


 

 

Sarkosy déplore le veto russo-chinois et veut créer un club des amis du peuple syrien

 

http://www.leparisien.fr/international/syrie-chine-et-russie-bloquent-un-projet-de-resolution-de-l-onu-04-02-2012-1845823.php

 

 

Commenter cet article