Détroit d'Ormuz : tenez le pour dit

Publié le par Sassia

 

TEHERAN, 26 décembre (Xinhua) -- Une députée iranienne a déclaré lundi que les jeux de guerre maritimes dans les eaux australes iraniennes devraient être considérés comme un avertissement sérieux pour l'occident de la fermeture potentielle du détroit d'Ormuz, a rapporté l'agence de presse semi-officielle Fars.

"Ces jeux de guerre sont un avertissement pour les pays occidentaux qu'il est possible de fermer le détroit d'Ormuz", a déclaré Zohreh Elahian, membre de la Commission sur la sécurité nationale et la politique étrangère du parlement, à Fars.

"Si l'Iran est menacé, la République islamique est capable de fermer le détroit d'Ormuz", a déclaré la députée.

"Les manoeuvres navales dans le Golfe persique et en mer d'Oman montrent le pouvoir et la domination de la marine de la République islamique iranienne dans les eaux régionales", a-t-elle ajouté.

"Les jeux de guerre sont liés à la puissance de dissuasion, la domination et la supériorité sur la région et sont un symbole de la puissance défensive et de dissuasion du système au pouvoir de la République islamique et des Forces armées", selon la députée.

La marine iranienne a lancé dimanche des exercices navals qui dureront dix jours dans les eaux internationales.

Les manoeuvres navales, intitulées Velayat 90, couvrent une zone de 2.000 km, s'étalent de l'est du détroit d'Ormuz dans le Golfe persique au Golfe d'Aden.

Différents types de sous-marins, dont le Tareq et le Ghadir, de nouveaux systèmes de missiles terre-à-mer ainsi que des torpilles seront utilisés dans ces manoeuvres.

C'est la première fois que la marine iranienne effectue des manoeuvres navales dans une zone aussi vaste, a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse le commandant de la marine iranienne, l'amiral Habibollah Sayyari.

Plus tôt ce mois-ci, Parviz Sorouri, membre de la Commission sur la sécurité nationale et la politique étrangère du Majlis iranien, a déclaré que l'Iran comptait fermer le détroit d'Ormuz, un des passages les plus importants du monde pour les exportations de pétrole brut et de produits pétroliers depuis les Etats du littoral du Golfe persique.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a déclaré plus tard que fermer le détroit d'Ormuz n'était pas au programme de l'Iran, car l'Iran croit en le respect de la stabilité et de la paix dans la région.

Commenter cet article