Contrepoint

Publié le par le blog de Sassia

 

 

« Sur le vent, il marche. Dans le vent,
il sait qui il est. Nul toit au vent.
Ni demeure. Et le vent est une boussole
Pour le nord de l’étranger.

Il dit : Je suis de là-bas. Je suis d'ici
et je ne suis pas là-bas ni ici.
J'ai deux noms qui se rencontrent et se séparent,
deux langues, mais j'ai oublié laquelle était
celle de mes rêves.
J'ai, pour écrire, une langue au vocabu­laire docile, anglaise
et j'en ai une autre, venue des conversa­tions du ciel avec Jérusalem.

Son timbre est argenté, mais
elle est rétive à mon imagination !

Et l'identité ? je dis.
Il répond : Autodéfense...
L'identité est fille de la naissance.

Mais elle est en fin de compte l'oeuvre de celui qui la porte, non
le legs d'un passé.

Je suis le multiple... En moi, mon dehors renouvelé...
Mais j'appartiens à l'interrogation de la victime.

N'étais-je de là-bas, j'aurais entraîné mon coeur
à y élever la gazelle de la métonymie...
Porte donc ta terre natale où que tu sois…
et sois narcissique s’il le faut. »

Mahmoud Darwich - CONTREPOINT - Pour Edward Saïd
     

http://www.monde-diplomatique.fr/2005/01/DARWICH/11824

 

 

 

       

Commenter cet article