Algérie: nouvelles économiques

Publié le par Sassia

Les importations se sont établies à 18,27 milliards de dollars contre 20,03 milliards de dollars, en baisse de 8,75%, selon la même source.

Avec 810 millions de dollars, les exportations hors hydrocarbures restent "faibles" et ne représentant que 2,42% des exportations globales.

En mai 2012, les cinq principaux clients de l'Algérie étaient: les USA (1,30 milliards de dollars), l'Italie (646 millions de dollars), la Grande Bretagne (543 millions de dollars), la France (607 millions de dollars) et la Turquie (556 millions de dollars).

Durant la même période et, pour la première fois, la Chine a dépassé la France en occupant la première place des principaux fournisseurs de l'Algérie avec 475 millions de dollars, suivie par la France 427 millions dollars, l'Espagne 373 millions de dollars, l'Italie 314 millions usd et la Turquie avec 148 millions usd.

Les Echos - 18/06/2012

 



champ-de-ble.jpg

L’Algérie cesse l’importation de blé dur et d'orge jusqu’à la fin de l’année

 

L’Algérie s’attend cette année à une « bonne » récolte en céréales estimée à près de 58 millions de quintaux. Toutefois, avec des besoins de 70 millions de quintaux de céréales par an, l’Algérie devrait importer quelque 12 millions de quintaux de blé tendre, a indiqué le DG de l’OAIC. Selon lui, il n'y aura pas de problèmes de stockage de la production.

L’Algérie ne sera pas présente sur le marché international du blé dur et de l’orge… jusqu’à la fin de l’année 2012. « On a arrêté l’importation de blé dur et de l’orge depuis avril dernier. La décision a été prise sur la base des prévisions de productions de céréales pour 2012, estimées entre 56 et 58 millions de quintaux », a déclaré aujourd’hui lundi, le directeur général de l’Officie algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), M. Noureddine Kehal. « La production attendue couvrira les besoins du marché intérieur... En décembre on verra si les disponibilités pourront couvrir une partie de l’année 2013 », a-t-il encore dit, en marge de la 1ere journée du Conseil interprofessionnel des céréales (CIC), tenue à l’hôtel Hilton d’Alger, sous le thème « la remontée de filière pour une meilleure sécurité alimentaire ».

Les importations en baisse

Kehal a indiqué que la valeur des importations pour les 4 premiers mois de 2012 a atteint 500 millions de dollars US contre 800 millions de dollars durant la même période de l’année 2011. «Nous avons un gain en termes d’importation et nous pensons clôturer l’année avec une réduction de 50 % des importations par rapport à celles de 2011 », a-t-il dit. Le DG de l’OAIC a souligné toutefois que l’Algérie continuera à importer du blé tendre. « C’est un problème structurel. Le blé tendre est une espèce exigeante qui ne pousse pas dans toutes les zones de production en Algérie ». La moyenne de consommation des céréales en Algérie est de 185 kilogrammes par habitant/an, soit 70 millions de quintaux pour l’ensemble de la population. Par conséquent, les 58 millions de quintaux de céréales attendus seront complétés par l’importation de quelque 12 millions de quintaux de blé tendre.

Un chiffre d’affaires de 2 milliards de dollars

Noureddine Kehal a assuré, par ailleurs, qu’il n’y aura pas de problème de stockage de la récolte. « L’OAIC a commencé les préparatifs et la mobilisation des moyens de stockage depuis que nous avons reçu les prévisions de production au mois de mars dernier ». Outre les espaces de stockage dont dispose l’OAIC, il est fait appel aux moyens des moulins, des sociétés Eriad ainsi qu'à la réquisition de tous les moyens de stockage au niveau des communes, par le biais des wilayas. « Nous pensons avoir mobilisé des moyens de stockage suffisants pour faire face à la collecte de la production attendue », même si, nuance-t-il, « nous aurons certainement des tensions dans certaines localités mais globalement les moyens mobilisés sont largement supérieur à la production attendue». Le chiffre d’affaire de la filière céréales en Algérie devrait atteindre les 2 milliards de dollars en 2012 contre 1.5 milliards il y a 3 ou 4 ans. L’Algérie compte 600 000 céréaliculteurs sur un total de 1.1 millions d’agriculteurs. Kehal a relevé que les prix des céréales sur le marché international continuaient à flamber. La tonne de blé tendre qui coutait 150 dollars en 2011 est vendue actuellement à hauteur de 286 dollars sur le marché de Chicago. Le prix de la tonne du blé dur dépasse présentement les 400 dollars contre 350 dollars la tonne il y a un an.

Maghreb Emergent - 18/06/2012

 


 

5000 tracteurs/an

Algeria Tractors Company

 

La joint-venture d’un capital total de $ 14 millions, sera détenue à 49% par AGCO, les 51% se répartissant entre l’Entreprise publique économique de production de tracteurs agricoles (36%) et l’Entreprise publique économique de commercialisation de matériel agricole (15%). Elle sera implantée à Constantine

 

http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/industries/creation-d-une-entreprise-algero-americaine-16-08-2012-159325_340.php

   

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article