Algérie : adhésion à l'OMC

Publié le par le blog de Sassia

 

«L’Algérie a répondu à toutes les questions»

Zhor Hadjam - El Watan le 30.05.11

 Le directeur général du commerce extérieur au ministère du Commerce, Cherif Zaâf, a déclaré hier que «l’Algérie a répondu à toutes les questions de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et attend l’organisation du 11e round de négociations en vue de son accession à l’OMC».
Le responsable du commerce extérieur, en charge du dossier de l’accession de l’Algérie depuis le début des négociations en 1998 juge que ce sont précisément, «l’Union européenne et les Etats-Unis qui ont le plus soumis l’Algérie à des séries de questions devant  préparer son entrée à l’Organisation mondiale du commerce». M. Zaâf s’exprimait en marge d’une conférence de presse consacrée à la tenue prochaine de la 44e Foire internationale d’Alger. Lors de la rencontre, M. Zaâf a estimé, en présence de l’ambassadeur de Turquie à Alger, que la conclusion d’un accord commercial en vue de l’ouverture d’une zone de libre-échange avec la Turquie ne sera à l’ordre du jour que lorsque la question de l’accession de l’Algérie à l’OMC sera réglée.
Selon l’avis de certains spécialistes, l’Algérie a tiré les enseignements de son adhésion à l’UE ; celle-ci n’ayant pas  favorisé son accession à l’OMC, ce qui a amené le gouvernement algérien à geler la conclusion de nouveaux accords commerciaux ou d’adhésion à une zone de libre-échange pour ne pas entraver encore plus l’accession de l’Algérie à l’OMC. Il est à noter que les négociations de l’Algérie en vue de son adhésion à l’OMC ont débuté en avril 1998 et que la dixième réunion du groupe de travail a eu lieu en janvier 2008. Depuis, l’Algérie a été soumise à des questions supplémentaires, dont environ 96 auxquelles elle a répondu en 2010.
Lors de la conférence de presse organisée hier, l’ambassadeur de Turquie a souligné que son pays, invité d’honneur de la 44e FIA, sera représenté par 65 entreprises opérant pour la plupart dans le domaine de la construction et des travaux publics. Il insistera sur le respect par son pays de toutes les réglementations économiques prises par le gouvernement algérien, y compris la règle 51%/49%. L’ambassadeur a insisté sur l’intérêt que portent les entreprises turques au plan quinquennal 2010-2014, précisant que sur 200 entreprises turques actives en Algérie, 60 appartiennent au secteur de la construction et du bâtiment. L’ambassadeur a rappelé également que le volume des échanges entre la Turquie et l’Algérie a atteint 4 milliards de dollars en 2010. Il est à noter que la 44e édition de la Foire internationale d’Alger se tiendra au Palais des expositions de la Safex, du 1er au 6 juin sous le thème «L’investissement : moteur du développement». Elle verra la participation de 565 firmes étrangères appartenant à 33 pays ainsi que 470 entreprises algériennes.

 

Commenter cet article